Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Leçons tirées d’expériences des média / réseaux sociaux 1/2

6 Décembre 2012, 13:25pm

Publié par Pib

Pour la semaine 9 du partage d’expérience Itypa, je tente ici de répondre aux questions sur les expériences heureuses ou moins heureuses d'utilisation des réseaux sociaux. Où l’on notera qu’on n’arrive pas toujours là où on l’avait imaginé au départ mais qu’on peut retomber sur ses pieds. Série de 2 articles.

 

Modification progressive de mes usages des réseaux sociaux

 

J’ai de la peine à m’en tenir à la définition restrictive des réseaux sociaux en ligne par rapport aux média sociaux en général tel que les distingue Frédéric Cavazza tant ma pratique est entrelacée entre divers outils permettant des interactions en ligne. De plus, ma pratique s’est transformée sous l’influence croisée entre des formations et des applications professionnelles.

 

o  Dans le cadre professionnel

Il y a longtemps, j’avais une pratique de gestion des favoris avec mon navigateur IE puis j’ai découvert le bookmarking avec, depuis quelques années, une veille très régulière dans une optique de stockage avec Delicious. Puis je suis passé à Diigo pour la richesse de ses fonctionnalités.

J’ai également animé un e-groupe pour gérer un projet avec Mayetic, d’Oodrive, qui m’a permis de découvrir le travail collaboratif en ligne.

 

o  Dans le cadre d’une formation au e-learning

Je me suis initié à la typologie des outils de réseautage social et d’e-collaboration :

Le suivi de la formation à distance m’a permis un usage intensif de Moodle comme LMS mais aussi comme outil de communication et de travail à distance j’ai pu vérifier à cette occasion l’efficacité du forum pour l’apprentissage à plusieurs ainsi que celle de la classe virtuelle avec Classilio Via.

J’ai également utilisé le blog (Overblog), non dans une logique de publication personnelle mais pour un parcours de formation dans une optique d’ « informatif à vocation didactique »

J’ai participé à l’élaboration collaborative d’un glossaire sur l’e-formation avec un wiki (WiKiNi), qui m’a permis de vraiment découvrir l’efficacité de la collaboration à distance.

Je me suis inscrit et ai participé activement à un groupe Facebook dans le cadre d’un exercice de formation sur la curation qui m’a permis de découvrir et le terme et la pratique et les usages.

J’ai également été actif dans divers travaux en ligne avec Google Docs, Google Groupes et Google Sites et, bien sûr, Skype, pour divers productions collectives.

 

o  Dans le cadre de projets professionnels, à nouveau

J’ai animé des projets collaboratifs professionnels avec Moodle, dont je suis administrateur, dans le cadre d’un projet d’initiation au Web 2.0, centré soit sur des communautés de pratique, soit sur la capitalisation collective de ressources soit sur la publication (journal d’apprenants) soit sur de la FOAD, plus classique.

J’ai aussi une pratique passive (abonnements aux newsletters) de suivi et de veille quelques blogs de référence et avec de nombreux groupes Viadeo et LinkedIn spécialisés sur diverses thématiques ; je n’ai pas véritablement d’interactions.

 

o  Dans le cadre d’Itypa

Le cMooc m’a amené à faire évoluer ma veille, du stockage de lien à la curation et à la synthèse de l’information.

Après mes 1ères interactions sur Twitter en mode Live Tweet (sans connaître le terme) dans le cadre d’événements ponctuels (Session de formation, webinar, conférence), je suis passé à la veille avec les hastags et ai débuté des interactions ponctuelles avec des membres : publicité pour mes billets de blog et partage de liens. En fait, j’ai vraiment découvert l’utilisation de Twitter avec Itypa.

J’ai créé le présent blog qui m’a permis de comprendre par la pratique la publication, son intérêt pour la formalisation et la constriction de ses propres savoirs, pour la prise de conscience de son propre fonctionnement et pour l’interaction avec les autres, à travers les commentaires. Mais je trouve cette fonctionnalité assez pauvre, trop « one way ».

Cela me redonne l’envie d’interactions croisées à travers un réseau collectif, soit à travers un réseau tel qu’Apprendre 2.0 (qui discute des Moocs et d’Itypa) dans lequel je suis intervenu jusqu’ici avec parcimonie ou à travers un « réseau après Itypa » en cours d’élaboration.

Je constate, après cette revue d’expérience, que ma pratique s’est approfondie au fil du temps, dans une logique de découverte au fur et à mesure de l’évolution de mes intérêts et de mes besoins et que mon expérience est somme toute assez éclectique et hétérogène.

 

Partie 2 : Leçons tirées d’expériences des média / réseaux sociaux 2/2 

Commenter cet article