Pérégrinations de veilleur, aléas de curateur, tentatives d’apprenant

15 Novembre 2012, 16:20pm

Publié par Pib

Submergé d’informations, excédé par l’avalanche d’outils et pris par mes obligations professionnelles, j’ai fait une pause Itypayenne – qui s’est bien passée, merci… et puis j’ai recommencé à tester quelques outils, cette fois-ci avec un œil critique, à partir de questions guidées par mes besoins et mes préférences en me posant la question : Quelle est l’utilité pour moi de cet outil et quelles sont ses applications préférentielles en fonction de mes besoins, mes préoccupations ou mes préférences cognitives, voire esthétiques ?

Élagage

J’ai donc commencé à élaguer, c’est à dire : à rejeter, à garder pour test, à stocker pour référence, à retenir pour utilisation immédiate ou confirmé par l’usage. Tour de piste de quelques outils :

1. Rejeté : L’absence de confidentialité du moteur de recherche Google me fait retenir Ixquick et Startpage qui s’avèrent très performants, respectueux de la vie privée, ce que j’ai pu vérifier avec Ghosthery et qui m’évite de m’enfermer dans mes propres représentations en rapport avec mon profil dûment répertorié par l’algorithme googlien. J’en ai profité pour désinstaller Delicious qui ne supporte pas la comparaison avec les fonctions sociales de Diigo : un outil de moins, autant de gagné:).

2. A tester : La présentation par thèmes des résultats de recherche (via @EddyBRosade et lettre du 14/11) du moteur de recherche Carrot2 devrait me permettre de sélectionner plus rapidement les réponses. Par ailleurs, les louanges d’autres itypayens sur Evernote m’a fait essayer la bête. Je n’ai pas été convaincu car je me disais que mon Outlook me permettait parfaitement de m’organiser en détournant la fonction rendez-vous en choses à faire immédiatement, à reprendre à telle date et choses à voir plus tard. Et puis, divers posts sur la GTD ont commencé à me titiller l’oreille gauche, celle qui capte à la volée, à tout hasard. Un article de @tiosane OrganisationGTD indiquant notamment une ressource pour paramétrer Evernote pour la GTD m’a donné envie de m’y remettre.

3. A stocker : L’infernal tsunami d’outils m’a saturé les neurones mais les conseils fort avisés de tel-le ou tel-le itypayen-ne m’ont interpelés, alors j’ai commencé à stocker pour plus tard. J’ai ainsi engrangé moults moteurs de recherche et ai commencé à m’égarer entre les moteurs de recherche eux-mêmes, les métamoteurs, les moteurs web en temps réel puis les moteurs de blogs, de vidéos, de média sociaux et j’en passe et des meilleurs, un vrai capharnaüm. J’ai abandonné … avant de découvrir ces subtiles distinctions entre ces divers moteurs à travers une véritable pépite … à découvrir ci-dessous.

4. Retenu : La richesse des discussions sur les cartes mentales m’a engagé à m’y remettre plus sérieusement. J’éprouvais une vraie difficulté à les utiliser et je ne comprenais pas pourquoi car je suis visuel dans mon approche. Un billet sur un forum a fait tilt : le mindmapping permet d’organiser des informations ou idées existantes et non d’abord de chercher des idées pour un projet nouveau, ce que j’avais essayé sans succès auparavant. J’ai réutilisé Freemind, de Framasoft, pour sa simplicité, en faisant l’impasse pour le moment sur les aspects esthétiques et collaboratifs (que permettrait Freeplane, apparemment). Lumineux ! (voir la suite ci-dessous). De plus un autre post du forum m’a fait réaliser la différence entre carte mentale et carte conceptuelle, ce qui m’a fait pousser le cri qui tue, l’eurêka de la semaine, et m’a amené à retenir Cmaptools pour le tester le moment venu.

5. Confirmé : Les remarques enthousiastes d’utilisateurs et surtout ma pratique quotidienne m’ont fortement confirmé dans le choix de Diigo comme outil de social bookmarking mais aussi, et surtout, de curation, ce que démontre le comparatif des solutions de curation selon lequel Diigo, outil de social bookmarking, arrive «curieusement» largement en tête pour la curation. De plus, sa fonction Diaporama permet de présenter les signets dans l'ordre et selon les sections attribuées. Cela ne pourrait-il pas remplacer Jogtheweb et ainsi faire l’économie d’un outil ?

Et maintenant, la pépite

Après ces allers retours dans les arcanes techniques, je suis tombé sur l’excellentissime Boîte à outil du veilleur 2.0, d’Olivier Legrand . Là, je ne peux que m’incliner : une belle synthèse, aussi fouillée et organisée, est un vrai régal ; on sent l’expérience, même si la carte pourrait être actualisée (Yauba est en migration depuis des mois, par exemple) et elle n’est pas exhaustive car elle repose sur une sélection, après mise à l’épreuve, je suppose. Cette carte mentale organise l’inépuisable somme des outils en catégories claires autour des différentes étapes de la veille.

Application immédiate

Ni une, ni deux, j’ai repris la même structure sous Freemind et en ai fait un outil dynamique de veille sur ma veille. A voir en PJ : oui, je sais, elle est exportée sous JPG, n’est pas accessible en ligne et non cliquable mais ce sera l’étape suivante, chaque chose en son temps.

J’ai d’abord sagement ciblé mon territoire de veille (et de mon EAP) : eLearning et eCollaboration, l’ai soigneusement circonscrit par des mots clés. Ensuite, dans chaque branche et sous-branche, j’ai classé les outils en : Retenu / A tester / En stock / Arrêté / Action (activité à mener pour aller plus loin), Référence.

J’ai ainsi cartographié (une partie) des outils de mon EAP avec un stock – évolutif – d’outils en réserve et des perspectives de travail sur les outils à essayer, à l’occasion. Je vais également pouvoir y adjoindre des tutoriels ou des analyses de pratiques (icône Référence).

Je dispose ainsi d’une représentation en mode work in progress pour, à la fois, organiser mes signets de manière claire et réfléchir aux évolutions de mon EAP. D’autres entrées étaient possibles, telle celle de Christophe Deschamps, parmi d’autres, mais je pense avoir abouti à ma synthèse pratique de la recherche documentaire et de la veille. Le problème de la surcharge informationnelle trouve ainsi, à mon sens, une réponse à travers une organisation logique des items : il est économique d’ajouter un nouvel outil dans la bonne catégorie et apaisant d’avoir une idée précise de l’état de son dispositif de veille/EAP.

La prochaine fois, j’investiguerais les aléas de la curation.

PS : Chacun des outils cités, chacune des indications de pratiques proviennent d'Itypa, alors mes excuses aux auteur(e)s des contributions majoritairement non cité(e)s - trop long à retrouver Mais ils/elles se reconnaîtront : en tous cas, un grand merci à eux/elles.

Commenter cet article

stefan 17/11/2012

bonsoir,
très vite
la fonction diaporama de diigo (webslides) bugue 9 fois sur dix chez moi, particulièrement quand je veux l'exporter dans un blog. si vous avez une meilleure expérience je serai heureux de l'apprendre (@shortman03)

GTD à mon goût = usine à gaz on passe plus de temps à gtdifier qu'à faire.
j'utilise la version zen:) ZTD http://zentweeter.com/downloads/zentodone.pdf

merci du partage de votre démarche

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog